dimanche 31 août 2008

Il est tard

et la Fille qui part va aller se coucher, lire un peu, profiter encore de ce dernier jour d'août...
Demain, elle pensera à sa première prunelle dans son lycée loin d'ici, aux photos à choisir de ses ailleurs, à ses dernières sardines, à ses futures productions, à son job un peu, forcément elle y pense puisque ça lui mange tout son temps, aux tâches à faire au plus vite pour ne plus y penser .
Grrrrrr!
Ce soir encore, elle peste contre les journées trop courtes.

2 commentaires:

laurent nicolas a dit…

C'est le syndrome du dimanche soir ... il n y a aucun remède tu crois ?

LA FILLE QUI PART... a dit…

j'ai le "syndrôme du dimanche soir" tous les soirs, et je me couche l'esprit en ébullition...